Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Minéraux en Lithothérapie

Publié par Frédérique Longère

Balance ~ Capture du sanglier d'Erymanthe

5720905.jpg

Je choisi la voie qui me conduit 

 entre les deux grandes lignes de force.

Balance

(11 octobre ~ 09 novembre)

 

Celui qui préside dans la Chambre du Conseil du Seigneur réfléchissait sur la nature du fils de l'homme qui est aussi le fils de Dieu, sur ce qui était nécessaire pour le faire plus semblable encore à son Père. " Il faut qu'il exécute encore un autre travail. Il a besoin d'équilibre, de jugement sain et de préparation pour un test majeur et pour le service futur envers la race des hommes. Pour cela, qu'il se prépare avec soin. " L'Instructeur notant sur ses tablettes le but du prochain test vint vers Hercule : " Va mon fils, et capture le sanglier sauvage ; sauve un pays ravagé, mais prends cependant le temps de manger. " Hercule partit.

Hercule fils de l'homme et cependant fils de Dieu franchit la septième Porte. Le pouvoir du septième signe passa en lui. Il ne savait pas qu'il était en face de deux tests, celui d'une amitié exceptionnelle et celui d'un courage inébranlable. L'Instructeur lui avait dit qu'il devait chercher un sanglier et Appolon lui avait offert un arc tout neuf. " Je ne le prendrai pas avec moi ", dit Hercule, " Par crainte de tuer. Lors de mon dernier travail sur les rives de la grande mer, j'ai tué. Cette fois, je ne tuerai pas. Je laisse l'arc ".

pholos.jpg

C'est ainsi que, sans armes à l'exception de sa fidèle massue, il gravit la montagne escarpée, cherchant le sanglier et voyant de tous côté des scènes de terreur. Il monta toujours plus haut et sur son chemin il rencontra un ai, Pholos, l'un des centaures connus des Dieux. Les centaures s'arrêtèrent un moment pour parler, si bien qu'Hercule oublia l'objet de sa recherche. Pholos l'invita à entamer une barrique de vin qui ne lui appartenait pas encore. elle appartenait au groupe des centaures et les Dieux qui la leur avaient donnée avaient estimé que cette barrique ne devaitpas être entamée sauf quand les centaures, tous présents, se réuniraient. Elle appartenait au groupe;

Mais Hercule et Pholos la percèrent en l'abscence de leurs frères et appelèrent chiron, un autre sage santaure à venir partager leurs réjouissances. Ce qu'il fit. Tous trois burent ensemble, festoyèrent et firent beaucoup de bruit. Les autres centaures les entendirent de très loin.

pholos1

Ils arrivèrent en colère et un furieuse bataille s'engagea. En dépit de ces sages résolutions, le fils de l'homme qui était fils de Dieu devint encore une fois le messager de la mort. Il tua ses amis, les deux centaures avec qui il venait de boire ; tandis que les autres centaures se lamentaient bruyamment, Hercule s'enfuit sur les hautes montagnes et reprit sa recherche.

Il monta jusqu'à la limite de la neige, suivant les traces du sanglier féroce. Il le poursuivit partout par un froid glacial et pourtant il ne le vit as. La nuit vint, les étoiles se montraient l'une après l'autre et le sanglier restait toujours hors d'atteinte. Hercule réfléchit à sa tâche et à la nécessité du jouer au plus fin. Il posa un piège adroitement caché et attendit la venue du sanglier dans l'obscurité. Les heures s'écoulèrent les unes après les autres, et il attendit jusqu'à l'aube. De son repaire, le sanglier apparut à la recherche de nourriture, poussé par une faim longtemps inassouvie. Dans l'obscurité, près du piège, le fils de l'homme veillait. Le sanglier tomba dans le piège et, le moment venu, Hercule délivra l'animal sauvage devenu prisonnier de son habileté. Il lutta contre lui et le maîtrisa, lui faisant faire ce qu'il disait et suivre le chemin qu'il désirait.

Du sommet neigeux de la haute montagne, Hercule descendit, se réjouissant en chemin, poussant devant lui le sanglier féroce, mais dompté. Il le poussait, le tenant par les deux pattes de derrière et tout sur le chemin riaient à ce spectacle. Tous ceux qui rencontraient le fils de l'homme qui est le fils de Dieu, chantant et dansant en chemin, riaient aussi de le voir avancer. Tous, dans la cité, rirent aussi de cette scène, le sanglier chancelant et fatigué et l'homme riant et dansant.

Ainsi Hercule accomplit son septième travail et retourna vers l'instructeur de sa vie.

Celui qui préside dans la Chambre du Conseil du Seigneur remarqua : " La leçon du véritable équilibre a été apprise. Une leçon reste encore. A la neuvième Porte, le centaure doit être de nouveau rencontré, connu et justement compris ".

Et l'Instructeur dit : " Le septième travail est terminé, la septième Porte est franchie. Médite sur les leçons du passé ; réfléchis sur les tests, mon fils. Deux fois tu as tué ce que tu devais aimer. Apprend pourquoi ". Hercule resta à l'intérieur des portes de la cité, et là se prépara à ce qui arriverait plus tard, au test suprême.

Les travaux d'Hercule Alice A. Bailey

hercule 12 

Précédent :  icone-main2  Vierge ~ Prise de la ceinture d'Hyppolyte

Suivant :  icone-main2  Scorpion ~ Destruction de l'Hydre de Lerne

Stage : icone-main2   Dates session de formation « Les Qualités de l’énergie » Ou « La conscience de l’âme »