Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Minéraux en Lithothérapie

Publié par Frederique LONGERE

Le monde va mal, c'est notre faute !

Le monde va mal !

Nous sommes le monde ! Et si nous ne changeons pas notre façon de vivre et d’agir au quotidien, les choses n’iront pas mieux.

Je développe : avec tout ce qui vient de se passer et tout ce qui va encore se passer dans les semaines à venir, je suis quelque peu dubitative quand à la capacité des gens à vraiment changer ! Et quand au fait que ces événements tragiques aient un réel impact sur les comportements.

Je ne me déplacerais pas sur les rassemblements, car déjà au quotidien j’œuvre pour le bien être de tous. Je lutte contre les injustices et je donne de mon temps pour l’amélioration des consciences ;

Non pas que je ne sois pas solidaire avec les familles et que je ne sois pas républicaine. J’avais déjà soutenu dans un texte Charlie hebdo en septembre 2012. Je n’ai pas attendu qu’ils se fassent tuer pour exprimer mon désaccord.

Mais que je n’aime pas le fait que certains cherchent à se faire mousser en venant ou ne venant pas, les événements sont déjà politisés et polémiqués et je trouve cela misérable. Et n’ai qu’une porte ouverte à la détérioration de l’idée même de défendre la liberté.

De plus depuis le premier jour je fais des séances énergétiques quotidiennes, pour mettre de la lumière sur tout cela et de l’amour.

Ses personnes veulent nous imposer des pensées qui limitent les libertés, d’au moins déjà, la moitié de leurs adeptes et 100% des nôtres, (vu que nous ne répondons pas à leur critère de croyances). Ou encore certains qui ne représente moins de 10% de la population total des Français, car soyons juste les votes blancs ne sont pas comptés, tous ne vont pas voter par dégout ou négligence, donc voilà que ce parti à vraiment récolté comme pourcentage de vote aux dernières élections. Et la leadeur de ce parti ne devrait pas avoir le droit de se servir de ces événements, et en faire une affaire politique et se faire passer pour les mal aimés de notre société et exigées les même attentions et invitations, dues et faites aux Présidents des nations libres du monde entier. C’est lamentable ! Madame, vous n’avez pas plus de droit que moi, et tous les français sont conviez dans le recueillement et la dignité, mais vous n’avez même pas la décence de respecter le deuil qui touche les familles. Vous essayez de vous approprier leurs mort pour vous mettre en avant, à votre place je me ferais toute petite et je me fondrais dans la foule, vous ne faite qu’alimenter la haine. Mes grands parents se sont battus pour lutter contre les idées qui sont les vôtres et qui ne sont que séparabilité et accusation, et délation. Vous n’êtes qu’un petit parti aux extrêmes limites de la république et c’est vous et pas nous qui parlez ainsi, et c’est vous mais pas nous qui excluez, et c’est vous mais pas nous qui cherchez la merde.

 

Il y a bien longtemps que je ne m’affirme plus d’aucune confession religieuse ni politique, et se servir d’un rassemblement républicain, pour se faire mousser et exiger une attitude due à un chef de l’état ! Alors que vous n’êtes que la représentante d’un simple parti politique prônant les idées rétrogrades d’intolérances et de dénigrement, minable !

Ces rassemblements sont fait pour dire notre unité, alors que vous demandez l’exclusion de notre population certaines catégories de français que vous estimez responsables de tous nos problèmes. La haine n’engendre que la haine, j’ai vraiment de la peine pour vous.

Mais nous avons déjà lutté contre ces idées d’un siècle révolu et cela à couter la vie à des millions de gens et vous voudriez nous les imposer à nouveau ! Soyez citoyenne Madame et venez ou ne venez pas mais soyez humble et ne demandez pas que l’on vous traite comme une dirigeante d’une nation, mais bien comme la dirigeante d’un parti qui appelle à l’intolérance. Je le concède c’est du pain bénit pour vous car vous cherchez à nous faire confondre terrorisme et racisme ! Mais c’est le racisme qui mène au terrorisme, vous entretenez cette idée et permettez que cela dégénère, car vous faites croire qu’ils sont tous comme cela.

Il y a des gens biens et des cons dans toutes les nations, et quelques soit leur confession un con reste un con ! Mon papa disait : « si on mettait tous les cons dans une valise tu ne serais pas sur le couvercle pour la fermer ! »

Et la seule religion ou idéologie à l’heure actuel dans le monde entier qui est non violente c’est le bouddhisme.

Mais surtout ce que je ne supporte pas dans quelque religion ou idéologie ou idée que l’on me propose ce sont les dogmes, les obligations de prières et de rituels dans la croyance qui nous impose une sérénade dans la dévotion afin d’obtenir les grâces de la rédemption.

Cela ne m’empêche pas d’être croyante, de croire en un monde meilleur, je pratique chaque jour ma façon de penser, la liberté de choisir.

Et ce que j’ai enseigné à mes enfants depuis leur naissance, c’est de faire le moins de mal possible et le plus de bien.

Fais aux autres ce que tu aimerais que l’on fasse pour toi !

Et que si l’on se trompe, s’arrêter faire marche arrière même si l’égo en prend un coup. Car continuer ce que l’on fait sachant et que l’on est dans l’erreur et la plus grave des options. Car on va jusqu’au bout de sa bêtise pour ne pas avoir à perdre la face et admettre que l’on a pu se tromper !

On ne meurt pas de ça, par contre 19 morts pour aller jusqu’au bout d’une idée c’est 19 morts de trop. Ils ont déclaré la charia contre les croisés et les juifs. Les Chrétiens ont déjà fait les même erreurs, pendant les croisées et lors de la conquête des Amériques, par contre on ne voit pas les habitants d’Amérique du sud, être encore en guerre contre l’Europe colonialiste. Pourtant il y a eu de millions de morts au nom du dieu chrétien là bas aussi.

Les juifs ont déjà payé un fort tribu, aux idées restrictives des hommes, ils demandent qu’on leur en soit encore redevable et qu’on les respectent encore par rapport à cela, mais Hitler a aussi envahi la France et beaucoup de français non juifs sont mort et d’américains et d’anglais et de canadiens et de sénégalais ; Nous avons vaincu ces idées, nous avons gagné ! Et nous avons avancé et nous avons retrouvé des bonnes relations avec l’Allemagne, parce qu’elle n’est plus l’Allemagne nazi !

J’ai entendu un jour quelqu’un dire que la deuxième guerre mondiale c’était la faute des juifs, parce que si ils n’avaient pas existé Hitler ne les auraient pas traqué et il n’y aurait pas eu la guerre !!! Consternant, abominable, intolérable comme déduction….

Je tiens à rappeler qu’il n’a pas traqué que les juifs, mais aussi les manouches et les homosexuelles, tout ce qu’il considérait comme des sous races et c’est ce que prône encore ces gens là qui veulent annihiler des peuples nous obliger à penser comme eux comme Hitler, en voulant nous faire continuer le combat de la haine de la différence, ils veulent à nouveau nous imposer cette vérité, que nous sommes différents.

Mais aucune idée n’est juste si l’on ait obligé de maintenir les gens dans la peur pour leur faire comprendre que c’est celle-ci qu’il faut adopter.

Victor Hugo a dit : rien n’est plus fort qu’une idée dont le temps est venu.

Rien n’est plus fort, mais cette idée dont le temps est venu, et tellement juste, qu’il n’est nul besoin de personne pour nous en persuader, qu’elle devient une évidence pour tous, d’elle-même. Que c’est en évoluant et en étant plus tolérant, en ayant plus de compassion, et en faisant preuve d’ouverture d’esprit, pour accepter les différences que cette idée s’impose d’elle-même. Liberté, Égalité, Fraternité.

Et qu’elle n’a besoin d’aucun prophète, ni de guerriers, ni de martyre pour défendre sa cause, car elle est l’expression même de la démocratie. Et que chacun est libre ou pas d’y adhérer. Et c’est justement parce qu’on est libre d’y croire et qu’on a le choix de la refuser les yeux fermés, qu’on peut la mettre à l’épreuve des balles et du racisme, et qu’elle sera toujours là plus forte. Et que c’est pour cela que c’est une bonne idée.

Quand j’étais enfant, 13 ans, j’ai remis en doute la religion que mes parents m’avait inculqués, par rapport à tout le mal qui avait été fait en son nom. Car pour moi une religion qui prônait l’amour ne pouvait en aucun cas s’exprimer dans la haine, la douleur et la mort.

Et maintenant je suis thérapeute, chaque jour je reçois des gens et nous essayons de trouver ce qui ne va pas dans leur quotidien et qui leur laisse un mal de vivre. Mais bien souvent ce sont nos propres attitudes vis-à-vis de nous même ou vis-à-vis des autres qui nous polluent.

Des rancœurs, des traumatismes, des séquelles de relations mal vécus. Dans beaucoup de mes textes vous pourrez voir que je suis quelque peu révoltée par rapport aux actes commis par mes congénères. Je fais preuve de beaucoup de compassion et de tolérances ; mais ceux qui ne veulent pas évoluer je m’éloigne d’eux, en attendant qu’ils comprennent leur erreur, même si cela peu prendre plusieurs années.

Quand c’est des proches, c’est d’autant plus dure, mais eux aussi ont le choix, comme moi je l’ai de ne pas me forcer à les fréquentés, car ils ne sont pas près à m’accepter telle que je suis.

Pendant les 2 dernières années, j’ai perdu plusieurs amis, qui n’ont pas accepté que je me mette en couple et que je sois moins disponible pour eux. Car quand j’étais célibataire il est vrai que nous passions plus de temps ensemble, mais ces personnes ne passaient pas du temps avec moi parce que j’étais leur amie, mais parce qu’ils exploitaient ma gentillesse. Car qu’en m’invitant chez eux et quand on discutait ensemble, ils en profitaient pour me poser plein de questions sur leurs problèmes, pour en connaitre mon point de vue et me ils disaient de ne pas laisser les gens décider de ce que je devais faire. Mais eux exigeaient en échange de notre amitié que je leur donne la solution à leurs problèmes personnels, par des consultations gratuites déguisées en invitation. Un resto à 5 euros sans champagne no caviar ! Quand je me suis mise en couple, ces personnes ont essayé de biser mon couple en me dénigrant auprès de mon mari pour que je redevienne seule, et qu’ils puissent me garder sous leur aide, qui n’était qu’un moyen de me rendre redevable. Certaines m’ont même présenté la facture de l’aide qu’elles m’ont donné, et n’ont pas vu que ce que nous faisions était un échange.

Et encore maintenant, elles sont en colère contre moi alors qu’elles me doivent de l’argent… consternant.

Pour en revenir à un point de vue plus global c’est ce qui se passe partout dans le monde. Trafic d’influence, rancœur et vengeance. Nous subissons actuellement une vengeance qui vient de ce que les chrétiens d’Europe ont commis comme crime, au 11ème siècle, il y a mille ans, nous avons pour notre part repris des relations avec l’Allemagne alors que nos dernières luttes datent de moins de 100 ans.

Dans toutes les religions, l’on parle d’amour, de tolérance, de pardon. Et les intégristes voudraient y ajouter l’obligation d’épouser leur religion, car même si nous sommes croyants, si nous ne croyons pas en leur Dieu nous sommes profanes. Et les terroristes tuent ceux qui résistent !

Dans mon entourage j’ai l’occasion de fréquenter des chrétiens, qui ne font appel à ces bons sentiments de tolérance, de compassion et d’ouverture d’esprit que pour ceux de leur confession, ceux qui ne répondent pas à leur code religieux, n’ont pas droit à cela.

Une fois lors d’une discussion avec une amie qui est la seule dans mon entourage proche à faire preuve de ses qualités bien qu’étant catholique pratiquante, elle ne m’a jamais fait sentir que je n’étais pas quelqu’un de bien ou fréquentable parce que je n’avais pas la même façon de croire qu’elle. Donc lors d’une de nos discussions, elle m’a dit que ce n’était pas grave d’avoir eu une vie d’impie si à la dernière seconde de notre vie on se repentait Dieu nous acceptait en son sein. Par contre si l’on ne se repentait pas et que l’on avait des doutes quant à son existence réelle, nous n’avions pas le droit de le rejoindre. Et que nous devions alors passer par les affres du purgatoire pour être purifié et faire acte de repentir post mortem. Je lui aie alors répondu, « Alors ton Dieu que tu dis amour tolérance, compassion qui prône l’Amour Universel que l’on fasse preuve de ses qualités sur terre, ne serait pas lui capable de nous pardonné d’avoir douté de lui. Donc si lui n’ait pas capable de cela comment nous simple mortel pourrions le faire finalement, s’il ne nous montre pas l’exemple, et nous puni, simplement parce que nous avons douté de lui !!! »

S’il est si grand que cela il devrait accepter que nous fassions des erreurs, comme nous le faisons avec les gens, certains font des erreurs par ignorance, cela veut dire qu’il ne pourrait alors y avoir aucun pardon, aucune seconde chance, ni aucune possibilité dévolution.

Les personnes qui m’ont fait du mal dans mon passé, je leur aie déjà pardonné, mais par contre ils ne referont parti de ma vie que si eux font aussi la moitié du chemin et qu’ils acceptent leurs torts. J’en ai eu pour ma part, de les avoir laissé mener une partie de ma vie, parce qu’ils me venaient en aide, par culpabilité et par envie de les remercier, mais ils ont eu le tort de m’imposer leur propre volonté comme retour à cette aide.

Une fois quand j’étais dans une situation financière catastrophique, j’ai prêté 100€ à quelqu’un qui ne me les a jamais rendu, pourtant sa situation générale était moins pire que la mienne, et que son problème n’était que temporaire, alors que j’ai vécu 10 ans dans la situation qu’elle ne vivait que pour un week-end.

Pas grave, car je sais que le geste que j’ai fait ce jour là je l’ai fait avec le cœur, et pour aider cette personne à un instant T. J’ai eu offert des prestations à des gens qui n’ont pas accepté le cadeau, et j’ai fait payé à d’autre qui exigeaient que je leur offre, parce qu’on était amis. Mais je n’offre pas à celui qui demande, car sinon ce n’est plus un cadeau, mais cela devient une obligation !

Comme je ne peux obliger personne à m’aimer ni à croire en ce que je crois, la meilleure des façons, c’est de le vivre et de rester ferme sur ses convictions profondes.

Ce matin je suis sortie en ville pour aller à la banque, j’ai fait 4 kilomètres. 5 piétons ont traversé à moins de 50m d’un passage piéton en obligeant les voitures à s’arrêter, j’ai évité une voiture qui en à doublé une qui était garée en double file derrière des voitures stationnées en épis (c’est interdit, et c’est celui qui a l’obstacle qui doit s’arrêter). Une voiture a bloqué toute la circulation pour faire demi tour dans un virage, une autre a grillé un stop parce qu’elle estimait avoir assez attendu.

Demain il va y avoir les rassemblements républicains pour faire face aux actes de barbarie que le peuple français a subi ces derniers jours, pour défendre la liberté !

Ce que j’aimerais, c’est que ces républicains qui s’insurgent soient également de bons citoyens respectueux de tous. Et que dans chaque acte du quotidien ils mettent en œuvre un changement, plus d’écoute, plus de tolérance, plus de respect des autres et des lois de la république, car ces lois sont faites pour le bien être de tous, et que chaque petit geste d’incivilité et de non respect au quotidien mettent à mal cette république que nous voulons défendre.

 

Nous sommes responsables de l’exemple que nous donnons chaque jour à nos enfants et aux générations à venir. Et qu’en nous voyant transgresser ces lois chaque jour au gré de nos négligences, ou notre flemmardise de faire 10 mètres de plus pour traverser dans les clous, ou de ne plus prendre la peine de s’arrêter 3 secondes à un stop, ou de repartir parce que nous avons estimé avoir assez attendu, que c’est tous ces petits manquements quotidien qui mettent à mal la république.

Je me fais insultée quand je respecte le code de la route, quand je demande à quelqu’un de ne pas me bousculer, quand je demande à quelqu’un de ne pas me doubler dans la queue dans laquelle nous attendons. Car je suis bonne mais cela ne s’écrit pas avec un c ; et que tous les jours je respecte les lois, et que chaque jour essaie de faire au mieux. Que chaque acte commis le soit dans le respect des autres, mais aussi que l’on me respecte, que l’on ne fasse pas comme si j’étais là juste pour faire chier le monde en respectant les lois.

Ce sont des choses simples, ne pas juger les gens en fonction de l’épaisseur de leur compte en banque, de la marque de leur fringue, de leur voiture, que ce soit une femme ou un homme, un jeune ou un vieux, quelque soit leur métier ou leur condition sociale, qu’il soit de notre famille ou non.

Moi je juge les gens à leurs actes,

si ceux-ci sont en cohérence avec ce qu’ils disent.

Car si l’on pense tolérance et que l’on condamne aux apparences c’est nul !

Si l’on pense que quelqu’un n’est pas bien parce qu’il n’a pas le dernier sac à la mode ou qu’il ne vous l’offre pas, c’est nul !

Même dans les lieux soit disant zen ! Ouvert d’esprit et prônant un monde meilleurs, nous avons à faire à de ayatollah du bien-être, il faut être new Bâb zen ! Manger bio pour faire parti de la caste des gens bien, mais je me fais doubler dans la file au magasin bio, on me grille la priorité pour avoir la place juste devant le magasin ! Moi j’y vais parce que j’ai du mal à trouver des produits sans lait ailleurs. Il y a même des gens qui me considère comme chiante parce que je suis intolérante aux produits laitiers et que cela les obligent à cuisiner autrement. Mais ce n’est pas eux qui passent trois heures sur les toilettes et qui perdent connaissance et qui se trouvent étaler dans leur toilette, s’il mange ne serait-ce qu’une frite cuite dans la même huile que des nuggets, ou qu’il mange une sauce tomate qui contient du lactose. Ou Encore qui tombe de fatigue, et quand je dis tomber, je suis obligé de dormir, car je suis prise de nausée de vertige et de fortes migraines si je suis en contact olfactif avec ces produits laitiers. Et les gens pensent que je fais cela pour me rendre intéressante.

Aux marchés de noël en alsace je me suis faite limite insultée parce que je demandais à quelqu’un de ne pas s’installer à coté de moi pour manger des produits laitiers. Parce que dans toute la ville c’était à côté où j’étais assise qu’il voulait manger et j’aurais du moi changer de place alors que j’attendais ma famille à cet endroit un peu en retrait pendant qu’eux ils mangeaient plus loin pour ne pas me rendre malade.

Et pour certaines personnes, cela ne les arrangent pas que je sois marié, font de faux témoignages en justice pour lui enlever la garde de sa fille pour nous obliger à nous séparer ! Mais c’est tout ça qui a permis que des gestes aussi atroces puissent exister.

C’est notre indifférence aux autres, le fait que l’on veuillent imposer notre vérité, même si elle est méchante et qu’elle limite les libertés de nos enfants, de nos proches, et de nos amis et de nos voisins, et des gens que nous croisons chaque jour, qui fait que des actes aussi ignobles peuvent exister en France.

Parce que chacun de nous se permet chaque jour de transgresser les lois, se moquant des conséquences de nos actes.

 

Chaque jour j’évite un piétons qui traversent n’ importe où ;

 

Chaque jour, je demande à quelqu’un d’arrêter de vouloir me passer devant,

 

Chaque jour je me fais bousculer dans la rue sans excuses,

 

Chaque jour on veut m’obliger à ne pas être heureuse,

 

Chaque jour au moins une personne pense du mal de moi, parce que je n’ai pas voulu m’écraser devant elle,

 

Chaque jour quelqu’un voudrait m’interdire d’écrire dans mon blog disant que mes textes sont dangereux, 

 

Chaque jour, je reçois au moins un coup de téléphone de quelqu’un voulant m’obliger à acheter leur produit plutôt qu’un autre,

 

Chaque jour, je subis les aboiements du chien de mon voisin,

 

Chaque jour je supporte l’odeur de cigarette des gens devant la porte de chaque établissement publique,

 

Chaque jour des gens vapotent dans des lieux publics imposant leur addiction aux autres (je suis également allergique aux parfums !),

 

Chaque jour je dois m’arrêter pour laisser passer quelqu’un qui grille une priorité parce qu’il pense qu’il est plus pressé et plus important que moi,

 

Chaque jour je subi les agressions de mes concitoyens,

 

Mais chaque jour je reste polie,

 

Chaque jour je freine plutôt que de leur rentrer dedans mais je les klaxonne même si en retour j’ai des insultes,

 

Chaque jour je prends la place qui est la mienne ni plus ni moins que les autres,

 

Chaque jour je le fais dans le respect, la compassion et la tolérance, mais je ne le fais pas en me taisant et je dis aux gens qui me manquent de respect ce qu’ils font, car si nous nous taisons c’est que nous acceptons.

 

C’est tous les jours que nous devons être républicains et citoyens, et si ces personnes ont du parler si fort qu’ils en ont perdu la vie, c’est parce que tant d’autre savent que ce n’est pas bien mais se taisent, parce qu’ils ont peur !

Moi je n’ai pas peur de passer pour une emmerdeuse, ni pour une empêcheuse de tourner en rond. Si l’on me demande de tourner en rond en regardant le bout de mes pieds et en ayant honte d’être une femme, qui croit au respect à la politesse et aux bonnes manières. Et je n’ai pas fini de les faire chier ceux qui voudrait nous faire croire que la liberté c’est de faire n’importe quoi, n’importe où et n’importe comment !

 

Non la liberté, c’est être libre de faire ce que l’on veut, sans que cela n’est de répercussion négative sur qui que ce soit. Sur aucun être humain, ni animal, en respect de la nature, des minéraux et de la terre. Que chacun soit libre de se déplacer en toute sécurité, gagner sa vie sans être exploité, que personne ne se sente supérieure aux autres, ni inférieure, que l’on respecte les religions de chacun car à la base c’est ce qu’elles prônent toutes. Et enfin, que nous comprenions que si nous excluons plutôt que d’essayer de comprendre, que nous prônons des idées de haine et d’exclusion, il ne faut pas se demander pourquoi nous sommes nous-même exclus par les autres.

Trouver déjà la paix avec vous-même, dans votre fort intérieur, pour que personne ne puisse vous emmener sur un chemin que vous n’avez pas choisi. Ils avaient choisi le chemin de la non soumission, en sachant qu’ils risquaient leur vie, mais c’étaient des personnes respectueuses, honnêtes et faisant preuve d’ouverture d’esprit. Car ils savaient également rire d’eux même et la moindre des choses est d’être à la hauteur de ce qu’ils étaient, des esprits libres, de dire ce qu’ils pensaient et d’agir dans le respect de la société à laquelle ils faisaient parti.

Et cela ne sert à rien d’aller au rassemblement si après demain vous continuez chaque jour à piétiner les lois de la république, que ce soit par flemme, négligence ou dénie.

Une des choses que je disais également à mes enfants, ou à mes élèves, ne critique pas les autres si toi-même tu n’es pas capable de faire les choses correctement. Tu auras le droit de critiquer le jour où tu seras toi-même irréprochable sur le sujet. Et personne n’est irréprochable, je dis bien personne, car sinon nous ne serions pas là, nous serions des être illuminés qui n’ont plus besoin de s’incarner pour apprendre ! 

 

Le monde va mal, c'est notre faute !Le monde va mal, c'est notre faute !
Le monde va mal, c'est notre faute !
Le monde va mal, c'est notre faute !Le monde va mal, c'est notre faute !Le monde va mal, c'est notre faute !